L'archer poète

Nous regroupons en ce lieu les différents textes de différents auteurs, exprimant différentes émotions et en faisant ressentir différentes sortes.

lundi 24 septembre 2007

Episode 14

Tout de suite, le passionnant épisode 14 - qui est le véritable épisode d'aujourd'hui. Désolé, mais hier, le canalblog avait des problèmes... Deux épisodes pour le prix d'un, donc, aujourd'hui !

18 décembre : Tout est clos. On ne peut pénétrer par nulle porte, pas nulle fenêtre. Tout est clos. J’attends la venue de Mère ; je peux lui faire confiance, elle comprendra et m’aidera à lutter, à démasquer cet imposteur, cet incrusteur, cet assassin. J’économise mes ressources, bougies, bois ; la chaleur est précieuse, vitale. Je dois tenir ; je tiendrai bon. J’ai songé seulement ce matin qu’un ou deux chiens de garde m’auraient été utiles. Hélas, il est trop tard : tout est clos.
Plus tard : Pouvais-je faire confiance à Mathilde ? Plus j’y pense, plus elle m’apparaît louche ; sa réaction à son départ était exagérée. Et si c’était lui qui l’avait dégottée pour me tuer ? Oui, il avait prévu que je me barricaderai, poussé à bout, apeuré comme un petit animal par l’orage ; ainsi, elle aurait pu me poignarder dans le dos : je n’aurais plus eu aucune issue pour fuir. L’ennemi est malin, mais je le suis aussi !


Adorations

Déclarer votre flamme